CHRONIQUES

© Martine Lavallée B.A.A. et Technicienne en santé animale

FAIRE COHABITER CHIEN ET CHAT SOUS LE MÊME TOIT 

Cela peut sembler impossible, mais chiens et chats, ainsi que d’autres animaux de compagnie peuvent tout à fait vivre ensemble sous le même toit. Notons que faire coexister deux espèces adultes différentes est un plus grand défi qu’avec de jeunes bêtes.

Il y a de nombreux avantages d'avoir des animaux qui résident en harmonie sous notre toi : cela nous évitera une source de tension, des blessures probables entre eux et aussi des maladies métaboliques et/ou psychologiques liées au stress.

Des chiens et chats qui s'aiment 

Certaines races de chiens, de nature plus sociable, sont réputées être plus amoureuses des chats que d’autres. Par exemple, le caniche et le berger allemand aiment bien interagir avec les félins. Également, les chiens plus indépendants tels que les bouledogues et différentes races de lévriers sont plutôt indifférents face à la présence d’un félin. Quant aux chats, les races les plus susceptibles de cohabiter avec des chiens sont le chat domestique de type tigré et gris ainsi que le chartreux.

Baloo et son fidèle ami Henry, deux animaux qui ont beaucoup voyagé ensemble : www.facebook.com/henrythecoloradodog

Acclimatation  

L’acclimatation des chiens et chats permet de bien les sociabilisés pour qu’ils puissent ainsi vivre en groupe dans la bonne entente. Aussi, familiariser notre chiot ou notre chaton à la présence d’autres animaux est une étape beaucoup plus simple que s’ils étaient adultes. En conséquence, cela demeure une importante partie de leur éducation qui ne devrait pas être négligée. 

Quand notre chiot ou notre chaton a été en relation avec d’autres animaux durant les deux à trois premiers mois de sa vie, il développera des liens durables avec d’autres espèces. Plus rapidement nous habituons notre animal à fréquenter d’autres bêtes, plus vite il comprendra qu’il ne s’agit pas d’une espèce à débusquer. Et ceci peut se faire notamment envers nos animaux plus vulnérables comme les poules et autres animaux de la basse-cour. Par ailleurs, si nous avons déjà un chien à la maison et que nous accueillons un nouveau chaton, nous devrions nous assurer que ce dernier a déjà été en contact avec des chiens auparavant.

Préambules

L’organisation des préambules avant la venue d’un autre animal est essentielle. 
1.    La première étape serait de préparer deux pièces de la maison fermées. Il sera donc possible d’isoler temporairement les deux nouveaux amis dans deux chambres séparées. Dépendant des caractères de nos animaux, la séparation pourrait parfois durer jusqu’à 10 jours. Mais il arrive qu’au bout de 48 heures, les choses se placent par elles-mêmes.
2.    Également puisque nos animaux ont un sens olfactif développé, c’est une bonne idée de faire renifler à notre chien et notre chat l’effluve de chacun d’eux à partir d’un vêtement, une serviette ou une couverture, et ce, plusieurs fois par jour jusqu’à ce qu’ils soient réunis hors de leurs appartements respectives.
3.    La première rencontre doit se faire dans le calme. On laissera nos deux amis se tourner autour et se familiariser à l’odeur de l’autre, tout en marchant près d'eux pour intervenir en cas d'agression. Si l’un des deux présente des signes d’irritation, on utilisera un gros coussin ou un grand carton pour lui bloquer la vue et le déplacer lentement vers sa chambre. L’acclimatation peut prendre plusieurs tentatives avant une réussite totale. L'endroit neutre de rencontre doit préférablement être une pièce qui dispose d’espaces en hauteur pour le chat ainsi qu'une niche/cage pour le chien où nos animaux pourront se réfugier et s’isoler. Si tout se passe bien, il n’y a pas de règle pour que les animaux s’entendent bien. 

Certains auront besoin que de quelques heures pour s’adapter. Mais d’autres nécessiteront plusieurs jours avant de s’ajuster et parfois l’utilisation de suppléments pour les aider à se détendre sera requise. Voici deux produits naturels et efficaces : Attitude zen et Calme émotion de Zanimo.

Notre comportement 

Nous devrions adopter une attitude propice pour faciliter la cohabitation. Restons calmes, encadrants, mais non contrôlants. On peut laisser notre chien et notre chat se débrouiller seuls, mais toujours dans l’accompagnement jusqu’à ce que nous avons l’assurance que tout va bien. Pour que la cohabitation marche, il faut que les animaux se sentent en sécurité. 

Aussi, les dos ronds, les feulements du chat ou les grognements du chien sont tout à fait normaux et ne devraient pas être reprochés à nos animaux. Dans la même veine, on ne doit jamais crier sur nos animaux, car c’est comme si nous émettions des signaux de détresse pour nos bêtes. Le meilleur comportement que nous devrions adopter est la neutralité.

Aménagement 
Aménager, dans la maison, un espace exclusif de repos, d'alimentation et pour faire leurs besoins, et ce, pour chacun de nos animaux. En effet, notre chien et notre chat doivent disposer d’un endroit où ils pourront s’isoler pour leur bien-être psychologique. Également, notre chat est un animal territorial qui a besoin d’un accès à des lieux où il pourra être au calme et se sentir en sécurité, notamment sa litière (1 litière par chat). Un accessoire utile et intéressant pour notre chat est l’arbre à chat. Celui-ci peut permettre à notre félin de s’éloigner s’il est agacé.

Possibles mésententes 

Une des principales sources de mésentente entre notre chien et notre chat est la compétition du territoire. Ceci surviendra le plus souvent si nous avons omis d'aménager adéquatement leur milieu comme je le recommande ci-haut. De plus, un félin peut se montrer très difficile à vivre, surtout s’il est le premier arrivé dans le foyer. Il peut développer un sentiment d’appartenance. Ainsi, son attachement à nous l’incitera à être très gardien par rapport à son environnement. Il peut être même violent envers notre nouvel ami. 

Cependant, notre chien optera souvent pour une posture plus sereine accompagnée de signaux d’apaisement. Même si notre chien était-là en premier, il fera tout pour détendre l’atmosphère. 

Toutefois, la différence de langage occasionnera une seconde possibilité de mésentente. En effet, les signaux de communication entre nos chats et nos chiens sont totalement opposés. Ils ne parlent pas la même expression du tout engendrant un obstacle important au niveau de leurs relations. Par exemple, le chien remue la queue lorsqu’il confirme sa joie et son désir de jouer. Tandis que pour le chat cela signifie un agacement voire même une mise en garde. Nos animaux auront donc le défi supplémentaire d’apprendre un nouveau langage.

Conclusion

Pour réussir la cohabitation entre un chat et un chien, toutes les étapes sont à respecter et la patience est de mise. Aussi, vaut mieux ne pas favoriser un animal plus que l’autre question de ne pas en négliger un dans notre parcours. Par ailleurs, l’aide d’un comportementaliste peut s’avérer utile pour bénéficier de conseils afin de favoriser la cohabitation. Mais rien n’est impossible croyez-moi.